Mieux communiquer avec la CNV

Communication Non Violente

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui nous allons parler de communication ! Comme tu le sais, nous communiquons tous les jours avec notre famille, nos amis, nos collègues de travail, etc. Bien communiquer n’est pas chose aisée, et souvent des conflits naissent à cause d’une mauvaise communication entre les interlocuteurs. Dans les couples c’est la même chose, un grand nombre de dispute est dû à une incompréhension entre les deux protagonistes et quoi de plus triste que de se fâcher avec une personne que nous portons dans notre cœur. Tout cela ne sera bientôt qu’un vulgaire cauchemar car désormais tu vas apprendre la CNV !

Qu’est-ce que la CNV ?

La CNV signifie Communication Non Violente. Elle a été élaborée par Marshall B. Rosenberg (Psychologue Américain) dans les années 1970. L’empathie (le fait de se mettre à la place de l’autre interlocuteur et de comprendre ses sentiments et émotions) va avoir une place centrale dans ce processus de communication en 4 étapes.

L’objectif de la CNV est d’avoir une communication efficace sans blesser l’autre avec des jugements afin d’éviter l’escalade que cela produit inévitablement. Ici la communication va être basée sur nos propres sentiments, chose qui ne peut être contestée par l’interlocuteur.

De manière générale lorsque la voix commence à s’élever c’est parce que nous n’avons pas bien compris ce qui se cache derrière les dires de l’interlocuteur, on n’est plus dans la compréhension de son message. Dans ce cas-là il est préférable de stopper la conversation en disant que l’on est plus apte à écouter pour le moment et que vous allez en reparler à tête plus reposée afin que cela soit plus efficace.
Parfois également le ton va s’élever à propos d’un sujet bénin, ceci peut-être le signe d’un conflit larvé c’est à dire que n’importe quel prétexte sera bon pour déverser « son sel ». Ceci signifie qu’il y a eu auparavant un manque de communication entre les deux interlocuteurs et que cette chose là n’était que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. A l’avenir il sera donc optimal d’utiliser la CNV afin de désamorcer les non-dits pour éviter ces conflits larvés. En avant pour la description des 4 étapes de la CNV !

Les 4 étapes de la CNV

Les 4 étapes de la CNV sont OSBD. O pour Observation, S pour Sentiment, B pour Besoin et enfin D pour Demande.

  • Observation, dans cette étape il va être nécessaire de décrire la situation. Que se passe t-il ? Qu’observez vous ?
  • Sentiment, exprimer les sentiments que la situation provoque en nous, faites ici une introspection des sentiments que vous ressentez.
  • Besoin, ici il sera intéressant de clarifier votre souhait suite à l’observation (étape 1).
  • Demande, faire une demande qui doit être réalisable, positive, et concrète et idéalement réalisable ici et maintenant.

Cette structure est importante il faut donc respecter ces 4 étapes sachant que bien sûr selon les cas il est possible de modifier l’ordre des étapes.

Exemple de communication CNV

CAS 1 : Prenons le cas d’un homme qui souhaite sortir en soirée alors que sa copine ne veut pas et s’énerve.

L’homme peut donc dire (exemple) :

Tu refuses que je sorte voir mes amis ce soir, cela m’attriste car j’ai aussi besoin de passer un peu de temps avec eux et les retrouver, pourrais-tu être conciliante et me faire plaisir afin que je passe une bonne soirée ?

CAS 2 : Prenons le cas d’une Femme qui reproche à son copain d’être en retard.

La femme peut donc dire (exemple) :

Nous avions rendez-vous à 21h et il est 21h20, je me suis inquiétée pour toi, j’aimerai que tu m’avertisses à l’avenir lorsque tu as un empêchement, es-tu d’accord ?

Bien entendu les deux exemples ci-dessus ne sont pas à prendre au pied de la lettre, il existe une multitude de manière de formuler son message, le principal étant de respecter les 4 étapes.

Le rôle de la communication

La base de la communication est de délivrer un message à l’autre interlocuteur, celui-ci doit bien le comprendre avant de répondre. Or on constate souvent des interférences de la part de l’émetteur qui va mal formuler son message ainsi que du destinataire qui va mal interpréter également le message. Partant de ce principe, la discussion risque de vite devenir stérile et complètement inutile. Il y a donc un travail à réaliser des 2 côtés.

L’émetteur pourra utiliser la CNV pour adresser un message de qualité et clair, et le destinataire l’empathie (définie plus haut dans cet article) ainsi que l’écoute active et la reformulation (donc si j’ai bien compris…, Donc lorsqu’ il se passe telle chose tu ressens cela… etc.) afin de bien comprendre. Ainsi l’échange pourra être constructif et sans heurt, du balai les disputes !

Conclusion

Tu l’auras compris la communication est au centre de nos échanges quotidiens et améliorer ses capacités ne peut qu’être bénéfique et ce dans tous les domaines de ta vie (travail et vie perso).

Afin de creuser plus en détail le sujet, je te conseille de lire les livres suivants :

Si tu as des questions n’hésites pas à me les poser dans la zone de commentaire.

Je te dis à très vite,

Aurélien

Partager cet article