fbpx
L’état d’esprit à avoir pour bénéficier au mieux d’un coach en développement commercial

L’état d’esprit à avoir pour bénéficier au mieux d’un coach en développement commercial

Intriguant n’est ce pas ? 🤔

Oui, il ne suffit pas de mettre la main à la poche, payer un coach pour avoir des résultats.

Il y a un état d’esprit à avoir qui est primordial. D’ailleurs cela s’applique à tous les coachs peu importe leurs spécialités.

Est-ce que tu connais l’histoire de Serena Williams (la joueuse de tennis 🎾) et comment elle est revenue en force après une blessure importante ?

Si tu comprends et mets en place ce qu’on va voir dans cet article, tu auras davantage de résultats lorsque tu feras appel à un coach.

Comment Serena Wiliams est revenue en première position après une blessure ?

Serena Wiliams est une pointure dans le tennis. Elle était classée première mondiale en 2002 et 2003.

Après une blessure au genou et un passage du côté de la mode entre 2004 et 2007, elle revient en pôle position et elle y restera jusqu’en 2010.

Sauf qu’en mars 2011 elle est atteinte d’une embolie pulmonaire.

Cela la fait chuter à la 175ème place du classement mondial.

C’est une épreuve très douloureuse pour elle mais elle a envie de se relever.

Alors elle fait quelque chose de particulier.

Elle se fait accompagner par Anthony Robbins.

Si tu ne le connais pas c’est un coach américain très connu. Il est auteur de best-sellers comme « Pouvoir Illimité », « l’éveil de votre puissance intérieure », etc.

Cet accompagnement va lui raviver la faim et la volonté de recommencer à gagner et à s’améliorer sur tous les aspects de son jeu et bien plus.

Avec du travail elle revient première du classement mondial en 2013.

Le coach y est pour quelque chose c’est indéniable.

Mais ce serait faux de dire que ce n’est que grâce à lui.

Serena avait un certain état d’esprit qui conjugué au travail du coach lui à permis de revenir très rapidement à un top niveau.

Les erreurs des personnes qui avancent tout le temps seul

La toute première tu l’auras deviné, c’est de ne pas faire appel à un coach.

Tu n’as effectivement pas besoin d’un coach en permanence et ce sur tous les domaines de ta vie, oui.

Mais si tu sens que tu es en difficulté sur un domaine et que seul tu n’avances pas suffisamment alors c’est une piste à explorer.

Aussi certains disent : « je ne suis pas une star comme Serena Williams, je n’ai pas les moyens d’investir dans un accompagnement ».

C’est vrai que la partie investissement est à prendre en compte. Maintenant, combien te coûte le fait de ne pas résoudre ta problématique aujourd’hui ? En argent, en émotion ?

Si tu ne fais rien que va t’il se passer dans quelques mois / années ?

C’est à prendre en compte.

Enfin la dernière erreur commise par les personnes qui avancent tout le temps seul est de dire que c’est être faible de se faire accompagner.

C’est même tout le contraire il est nécessaire de faire preuve d’humilité. C’est d’ailleurs une des clés de l’état d’esprit à avoir.

Petit bonus :

« Il suffit de faire 2-3 recherches sur internet ou de lire un livre, pas besoin de coach ».

Ok, si c’était si simple pourquoi n’as tu pas déjà les résultats que tu souhaites ? 😉

Les erreurs commisent par LES CLIENTS DANS L’UNIVERS DU COACHING

Souvent l’erreur commise et que n’a pas fait Serena Williams c’est de se reposer sur son coach et se dire que c’est au coach de bosser.

Le coach est là pour aiguiller, soutenir, apporter de nouvelles connaissances, non pour faire le travail à ta place.

Serena à fait un travail mental avec Tony mais derrière elle a repris l’entrainement 💪.

Certains ont tendance à ne plus maintenir leurs efforts lorsque c’est compliqué et peuvent dire que la stratégie du coach n’est pas bonne. Or, la régularité paye !

Même s’il est important de garder son esprit critique la persévérance dans la difficulté est un des points qui différencie fortement ceux qui ont des résultats et ceux qui n’en ont pas.

Malgré les difficultés et les complications Serena a continuer de s’entrainer ✔ ce qui la refait passer première du classement mondial.

Cela me fait penser à Stéphanie, une cliente. Elle avait du mal à interagir avec sa cible sur LinkedIn, mais elle a persévéré et continué d’envoyer des messages chaque jour.

Au bout d’un moment elle a enfin eu plus d’informations sur sa cible ce qui lui a permis de réajuster son approche et d’avoir ainsi beaucoup plus de retours positifs ! Cela démontre bien que la persévérance paye.

Je te conseille de faire pareil la prochaine fois que tu feras appel à un.e coach 🙂

L’affirmation qui tue !

« Oui, mais j’ai déjà travaillé avec un coach et ça n’a pas marché, je travaille seul.e aujourd’hui du coup ».

Ok, cela t’est déjà arrivé de te mettre en couple avec une personne et que ça ne fonctionne pas ? N’as-tu pas retenté ensuite ? 😀

Cela peut venir du coach mais aussi de toi.

Qu’est ce que tu as fais ou pas fait que tu feras différemment cette fois pour mettre toutes les chances de ton côté ?

Vraiment, si tu es dans ce cas là poses toi cette question 😉.

Sinon tu peux passer à la suite bien sur !

Besoin d’un coach en developpement commercial ou pas ?

La réponse toi seul.e la connait 🙂.

Aujourd’hui as-tu une certaine stabilité et choisis tu tes missions / clients ?

Si la réponse est non, tu sais quoi faire et surtout tu connais l’état d’esprit à avoir qui te permettra d’avoir vraiment des résultats 🚀.

Qui de tes connaissances devrait lire ce contenu ? Partage le librement 🙂.

Si tu as envie d’aller de l’avant tu peux prendre rendez-vous avec moi ici !

Je te souhaite une belle journée ☀

Pourquoi les plateformes de graphiste freelance sont à fuir ?

Pourquoi les plateformes de graphiste freelance sont à fuir ?

Tu souhaites faire décoller ton activité en cherchant une nouvelle plateforme de graphiste freelance?

C’est honorable et bravo à toi de mettre en place des actions pour avancer vers ton objectif, mais…

Celle si va plutôt te desservir.

Pourquoi ? 🤔 Bonne question et c’est le sujet de cet article car il y a beaucoup à dire.

Je t’invite à prendre 5 minutes pour lire cela car tu vas gagner de précieux mois 😉.

Raison 1

Peut-être as tu entendu parler du livre « la stratégie de l’océan bleu » de W. Chan Kim ?

Et bien ici tu es dans l’océan rouge. Je traduis : tu es au beau milieu de centaines voir de milliers de concurrent.e.s qui font exactement la même chose que toi !

Bien sur chaque graphiste à son style et ses spécificités mais au final les prestations proposées sont les mêmes.

Tout le monde est couteau suisse = généraliste.

Tout le monde fait logo, identité visuelle, carte de visite etc. et ce peu importe le client.

Qu’est ce qui te différencie alors ? Ta photo ? non.

Ton prix ! Et globalement les client.e.s qui vont sur ces plateformes là veulent un prix et si possible le plus bas possible.

Au final c’est à celui ou celle qui fera le plus petit prix à compétences plus ou moins égales.

Intéressant non ? 😅

Passons maintenant à la raison 2.

Raison 2

Si tu es inscrit sur une plateforme ce qu’il va se passer (et c’est normal) c’est que tu vas espérer que les clients viennent à toi !

C’est normal tu as payé (souvent), tu t’attends donc à avoir un résultat.

Au final, tu mets moins le focus sur la recherche de clients pensant que la plateforme va faire le job.

Le temps passe et au final rien n’arrive.

Sauf que là tu as vraiment besoin de missions pour continuer ton activité.

A ce moment là plusieurs options s’offrent à toi.

Je ne vais pas toutes les détailler sinon demain on y serait encore 😅. Néanmoins, c’est peut être toi qui proposera un logo à 100€ pour faire rentrer du chiffre alors que ce n’est pas à ton avantage et que cela dessert tout le monde.

A ce stade, on parle de survie et je ne te jette pas la pierre.

Dans ma vision des choses. Les client.e.s qui peuvent venir des plateformes ne doivent être qu’un bonus. Il est nécessaire de continuer sa prospection pour trouver des clients et des missions intéressantes.

Maintenant que tu sais ça, ne relâche pas tes efforts sur ta recherche de missions et ne compte pas trop sur les plateformes. Comme ça tu n’auras que des bonnes nouvelles 😉.

Disclaimer : Je ne critique pas les plateformes, l’idée est bonne. C’est le nombre de personnes dessus sur la même thématique qui pipe le jeu.

Passons maintenant à la raison 3 et non la moindre…

Raison 3

Cette dernière est très insidieuse.

Je m’en suis rendu compte en accompagnant des freelances et notamment une freelance.

A force de voir passer des offres de prix indécentes (logo à 50 euros), (identité visuelle complète à 150 euros), etc.

Et à force d’être au contact de prospects qui n’ont aucun budget, tu risques d’avoir des ancrages avec des prix bas.

Cela veut dire quoi ?

Cela veut dire que tu revois inconsciemment tes prix par le bas à force de voir des prix faibles sur les plateformes.

Quand tu feras une proposition d’offre à un prospect tu risques de ne pas être serein.e à demander 300 euros pour un logo alors que c’est le minimum pour un bon travail.

Tu peux te dire : « Il va me dire que je suis trop cher.e je suis sûr.e ». Ce qui arrive car tu l’avais programmé dans ta tête.

Ce qui re-ancre que les tarifs doivent être bas.

Ainsi de suite…

A ton avis cela va t’il t’aider à développer une activité de freelance stable et pérenne sur le long terme ? 🤔

Etre ou ne pas etre sur une plateforme de graphiste freelance ?

Si tu as envie d’être sur une plateforme, fais le. Renseigne bien ton profil, actualise ton portfolio, fais ce qui va bien mais ne compte pas vraiment dessus. Si une mission sérieuse arrive, ce ne sera que du bonus 😉.

Je te préconise de mettre en place une stratégie d’acquisition client qui te permettra d’avoir des clients et donc des missions de manière prévisible en fonction de tes actions.

Cette stratégie dépend de toi. Vu ta profession il y a la prospection et / ou la création de contenu.

De mon côté je préconise de commencer par la prospection puis de réduire celle ci et d’ajouter une stratégie de contenu.

Tu as envie d’aller de l’avant ?

Bravo 👏, tu peux dès à présent réserver un temps d’échange avec moi en cliquant ici.

Lequel de tes ami.e.s aurait besoin de lire cet article ? Partage-le lui librement 🙂

Quels messages de prospection envoyer sur LinkedIn ?

Quels messages de prospection envoyer sur LinkedIn ?

Souvent quand je parle avec des freelances qui veulent prospecter sur LinkedIn je me rends compte que ce qui les bloque c’est :

  • A qui dois-je envoyer mes messages ?
  • Quels messages j’envoie concrètement ?

Pour la première question je vous renvois à un article (invité) où nous avons traité la question.

Pour la seconde nous allons voir ça maintenant 😉.

Savoir quels messages envoyer est une clé

Vous savez qu’il y a des choses à faire et d’autres à ne pas faire et vous avez envie de maximiser vos résultats, je le conçois tout à fait !

Pour les choses à ne pas faire voici un bel exemple :

https://lh5.googleusercontent.com/AjJzh4FBF6aDB9rvNFEO7VGW2LERiKbX2xUYhevdCcrP6hSYdQCzOxAA1CrGnaWq2vsdWluXLNffu74EblYZnCswp4-XehhOwjk4ccC8AKPFQhWwH8AA15K6w7wy0h9IQR_jmMukN18

Ci dessus vous avez pu observer un message non personnalisé, long, orienté vers le vendeur, non mis en page. Bref une catastrophe !

Copier des messages ça aide à « lancer la machine », à se mettre dans l’action, pas plus.

Pourquoi ?

Car vous pourrez faire un bon premier message.

Mais lorsque votre prospect va répondre, dans une première phase vous serez ravi !

Puis ensuite vous allez vous dire : « Qu’est ce que je dois répondre pour augmenter mes chances d’aller plus loin ? ».

Et là c’est le drame (ou presque) car vous ne trouverez pas de réponse sur internet propre à ce que vous a répondu la personne.

Vous allez commencer à stresser et à rechercher en vain des éléments sur internet.

Au final, vous allez répondre et probablement faire une erreur…

Le top ce serait quoi ?

De savoir quoi répondre et quelles questions poser et ce peu importe ce que vous dit votre interlocuteur.

Cela enlève une certaine pression de vos épaules, et on se sent bien plus serein.e oui.

C’est ce qu’on voit avec mes client.e.s 🙂.

L’instant promotion, vous le voyez là ? 😅

Avant de passer à la prochaine partie où vous aurez des exemples de messages j’aimerais vous parler de Max.

Max au début ne savait pas du tout quels messages envoyer, quelles questions poser pour aller plus loin avec son prospect.

Au début il a fait des erreurs qui lui ont coutées des rendez-vous loupés.

Néanmoins aujourd’hui et très rapidement il a identifié les pièges où il ne faut pas tomber et il se sent bien plus serein à envoyer des messages à ses prospects, à les relancer et à obtenir des rendezvous.

Que se passerait-il pour vous si vous pouviez être dans la même dynamique que Max ?

A vous de voir 🙂.

Sans plus tarder passons à la suite 😉.

Quels messages envoyer sur linkedin ?

Avant de parler message sur Linkedin il y a une 1ère étape. Et oui, la connexion !

Certain.e.s préconiserons de vous connecter sans note, d’autres avec note.

J’étais pour les notes puis j’ai eu une phase sans et aujourd’hui j’y reviens !

Pourquoi ?

Il y a moins d’acceptation lorsque l’on envoi une note personnalisée MAIS les personnes qui acceptent l’invitation sont plus « qualifiées ».

Alors pour ma part je préfère avoir moins de connexions et des « meilleures ».

Sur quoi je me base pour dire ça ? Sur mon expérience et sur une étude réalisée par « Prospectin » sur 2000 envois. D’après cette étude :

  • 38% acceptent l’invitation avec une note vide;
  • 36% acceptent l’invitation avec une note non personnalisée;
  • 33% acceptent l’invitation avec une note personnalisée.

Alors oui cela parait étonnant 🙂 et ce n’est pas le sujet.

Je préfère donc la note de connexion pour trois raisons :

1) Car les personnes qui acceptent sont plus qualifiées.

2) Je trouve cela plus sympa, c’est moins « froid ».

3) Lorsque la personne accepte la connexion il y a directement une entrée supplémentaire dans la messagerie et c’est plus simple pour envoyer un message.

Maintenant que je vous ai exposé mes raisons, et que vous trépignez d’impatience 😅 nous allons voir quel type de note envoyer.

Partir sur quelque chose de simple et qui montre que vous avez vu le profil de la personne.

« Bonjour [prénom], J’espère que ça va bien sur [ville]. J’ai vu que vous êtes [activité) depuis [temps) ! J’aimerais en savoir plus sur [le domaine qui vous intéresse], je vous propose cette connexion 🙂. Une très belle journée, Aurélien« 

Il est donc impossible d’automatiser cela 😀 et c’est ok.

Ce n’est pas le sujet aujourd’hui mais OUI j’ai testé l’automatisation en 2020 et j’ai arrêté. Si vous voulez en savoir plus cliquez sur le lien.

Maintenant que la note est faite et envoyée il ne reste plus qu’à attendre que la personne vous accepte.

Une fois cela fait j’attends un jour ou deux parce qu’il est possible que la personne réponde à cette note !

En général c’est bon signe.

Puis j’envois mon premier message ✔.

Bonjour [prénom], Merci pour cette connexion 🙂. [question à poser]. Une bonne journée, Aurélien

Il ne sert à rien que je vous donne la / les questions que je pose car cela change complètement en fonction de chaque personne et de votre activité.

De votre côté vous avez donc à déterminer 3-4 questions qui vous permettrons de savoir si oui ou non vous pouvez aller plus loin avec cette personne.

On fait quoi après ?

Une fois donc votre note et premier message envoyé, c’est à votre interlocuteur de répondre.

Mais, un certain nombre ne répondent pas … et oui c’est le jeu !

D’ailleurs beaucoup s’arrêtent là dans la discussion et c’est une erreur ❗

Il sera nécessaire d’envoyer au moins deux messages de plus (espacés dans le temps bien sûr).

Cela s’appelle la relance 🙂 et ce sera peut-être l’objet d’un autre article. Qu’en dites-vous ?

Lequel de tes ami.e.s aurait besoin de lire cet article ? Partagez-le lui librement 🙂.

Pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin rapidement, il y a un raccourci, cliquez ici pour y accéder.

Passez une belle journée ☀

Tes projets personnels t’empêchent de vivre de ton activité freelance

Tes projets personnels t’empêchent de vivre de ton activité freelance

Aujourd’hui, nous allons parler des projets personnels que tu mènes.

En tant que personne créative, créer est ton « dada » et je le comprends tout à fait.

Tu adores entreprendre des projets variés, les peaufiner et en profiter pour apprendre et continuer à monter en compétence 🚀.

Jusque là tout va bien, en théorie.

En réalité, les projets personnels sont tels que des boulets attachés à ton pied qui te ralentissent.

Comment Gabriel fonctionnait avant

Gabriel était Directeur Artistique freelance ou DA pour les intimes ;-).

Il avait des missions qui tombaient grâce à son réseau (passé de salarié), grâce au bouche à oreille et parfois grâce à une plateforme.

L’activité tournait mais pas autant qu’il ne le voulait.

Ses client.e.s étaient des sociétés de type PME qui voulaient des rendus assez « corporate« .

Du coup Gabriel mettaient en place des projets personnels pour sortir de ces créations corporates et s’éclater 🎨.

Quand je l’ai contacté il disait ne pas avoir le temps de trouver des client.e.s et que niveau finances ce n’était pas top.

Cela m’a interpellé. Comment est-ce possible de n’avoir NI le temps NI l’argent ?

On est d’accord : si on n’a pas le temps c’est qu’on a beaucoup de missions et donc un niveau de finance correct.

A contrario, on peut avoir du temps de libre et peu de finances.

Quelque chose clochait, alors j’ai creusé …

Pourquoi les projets personnels t’empèchent de vivre de ton activité

« Lorsque l’on fait des choix faciles, la vie devient difficile ; lorsque l’on fait des choix difficiles, la vie devient facile. »

Robert Kiyosaki

Gabriel faisait des choix faciles : il créait pendant ses temps libres, ce qui rendait son quotidien difficile.

Bien sûr il faisait aussi cela pour enrichir son portfolio et ainsi pouvoir montrer à ses prospects son style graphique et de quoi il était capable.

Mais pourquoi ne pas le faire ET être rémunéré pour ? 🤔

Cela reviendrait à faire un choix compliqué mais qui faciliterait le quotidien !

Au lieu de dire je n’ai pas le temps de trouver des clients, Gabriel a mis en pause ses projets personnels et à chercher des clients.

La, il s’est heurté à ce qui lui faisait peur au final : Qui contacter ? Comment le faire ? La peur de passer pour un vendeur de tapis et de déranger.

Gabriel suite à un travail sur son positionnement a su quel type d’entreprises pouvaient avoir besoin de lui pour des projets qui lui faisait sens 😍.

En prospectant de la bonne manière ET en persévérant il a obtenu des rendez-vous, puis les premières missions sont arrivées 🚀.

Etant aussi plus aligné avec sa cible et son offre, il a pu réaliser des missions plus intéressantes sur le plan créatif.

Pourquoi ne pas faire comme Gabriel ?

Parce que ça va te demander de stopper tes projets personnels quelques mois ? 🤔

Si tu n’es pas prêt à ça alors il est possible que tu ne fasses que des projets personnels et que tu vivotes la majorité du temps.

Le pouvoir est entre tes mains 😉.

à Nuancer

Disclaimer : Je ne dis pas de ne plus jamais faire de projets personnels.

Je préconise de les mettre en pause le temps que ton activité génères des rentrées confortables pour toi. Puis tu pourras reprendre tranquillement à tes heures perdues 🙂.

Disclaimer Bis : Si tu n’as pas du tout de portfolio et aucune réalisation, c’est différent.

Avais-tu vu les choses ainsi ? Que vas-tu prioriser désormais ?

Si tu veux en parler et que tu souhaites être accompagné pour développer sereinement ton activité réserve un appel 📲 ici : https://rdvavecaurelien.youcanbook.me/

Passe une belle journée ☀

PS : Avant de chercher un agent de freelance ou un apporteur d’affaires, assures-toi de savoir vendre tes prestations et être un minimum connu dans ton expertise. Aussi, la majorité des agents et apporteurs d’affaires ont plus de freelances à placer que d’offres.

Stratégie Mc-do, quelles offres réduisent tes revenus ?

Stratégie Mc-do, quelles offres réduisent tes revenus ?

Oui, tu as bien lu 🙂.

Nous allons parler de McDonald et de freelancing aujourd’hui !

En 1940 McDonalds n’était un simple snack local.

Puis les frères McDonalds ont développé leur concept et ont créé une dizaine de franchises. Mais ils plafonnaient. Huit ans après ils ont fait quelque chose de « fou ».

Cette chose là pourrait transformer ton activité de freelance.

Comment McDonalds A fait un bond et ce qu’il faut retenir

McDonalds proposaient à l’époque 25 produits ! Ils avaient aussi 20 voituriers qui étaient chargés de livrer les repas.

Le restaurant générait des profils satisfaisants, mais pas mirobolants.

Les frères McDonalds n’avaient qu’un snack… Le commerce fonctionnait par la notoriété locale.

Si un freelance était passé par là à ce moment, il aurait sûrement cherché à augmenter le nombre d’offres, histoire de générer plus de profits.

Pas Richard et Maurice.

Ils ont décidé d’enlever 80% de ce qui était sur leur carte.

Mais pourquoi retirer du catalogue la plupart des offres, quand le chiffre n’est pas « faramineux » ?

Ca semble être du suicide.

Cependant en faisant cela ils n’avaient qu’à se focaliser sur un seul type de plat à préparer.

Beaucoup moins de pression, de dispersion.

En plus de ça, ils ont enlevé leur service de livraison 😮 en proposant un service de « drive ».

Fini les problèmes de gestion des voituriers.

Ce tournant fut le tremplin de leur réussite 🚀.

Néanmoins ce qu’ils ont fait au bout de huit ans est incroyable.

Ils ont stoppé complètement leur activité pour passer la vitesse supérieure.

L’erreur souvent comise en freelancing

Si un freelance n’a pas assez de revenus il va avoir tendance à diversifier ses compétences pour proposer davantage de prestations différentes.

En faisant cela tu fais l’inverse de la stratégie de Richard et Maurice.

Cela revient à t’éparpiller et donc t’éloigner de ta meilleure offre.

Le fait que tu ne sois pas centré sur une seule offre peut créer le doute et la confusion chez ton prospect.

Cela va aussi diminuer la confiance qu’il te porte.

Or, c’est la confiance qui fait vendre.

Comme le disait « Jordan Belfort » deux des trois critères qui font vendre sont :
– La confiance que le prospect a en toi;
– La confiance que le prospect a envers ton entreprise;

Si tu proposes beaucoup d’offres, quand tu vas vouloir présenter ces dernières, ton pitch sera soit trop long, soit trop généraliste.

Pile poil ce qui n’est pas préconisé pour attirer l’attention.

Tu pourrais vivre la même chose que les frères McDonalds dans ton activité de freelance dès demain (ou presque).

Comment ça serait d’avoir UNE offre à proposer (que tu adores produire) et qui se vend comme des hamburgers ? 🙂

Elle a appliqué cette stratégie et elle cartonne

En 2020 j’ai eu une cliente qui était dans le Graphisme, l’UX/UI design et la création de sites webs. Elle proposait tout type de prestations : Logo, charte graphique, site web, affiche, flyers, carte de visite, gestion des réseaux, etc. et j’en ai sûrement oublié.

En plus de cela elle s’adressait « aux entreprises ».

Ok, mais encore ? Car entreprise cela va de l’indépendant au grand groupe, et puis des secteurs d’entreprises il y en a un bon petit nombre.

Pour en savoir plus sur cela tu peux consulter cet article.

Après quelques échanges, cette dernière m’a avoué qu’en fait ce qui la faisait vibrer c’était de faire des sites internet pour les entreprises qui se lancent.

Que le reste c’était plus pour capter d’autres clients, cela ne l’enchantait pas autant.

Aussi, elle s’est aperçue qu’en fait elle vendait guère ses autres prestations. Quand elle en vendait, elle passait plus de temps que prévu et c’était moins rentable.

Cela me fait penser à une citation 🤔

« The righter you do the wrong thing, the wronger you become »

Russel Ackoff

En Français : « Le mieux vous faites la mauvaise chose, plus mauvais vous devenez ».

C’était une cliente super investie, nous avons fait du très bon travail. Elle s’est recentrée sur ce qui lui plaisait vraiment et ce dont le marché avait besoin.

Aujourd’hui elle a 6 mois de visibilité devant elle pour des missions qui lui plaisent vraiment !

Peut-être que cette situation te parle et que tu proposes plus de prestations pour attirer du monde et que tu vends à des personnes ou entreprises avec qui tu n’es pas vraiment aligné ?

Si c’est le cas prends exemple sur McDonalds et analyse ton offre. Quel est LE produit/service que tu proposes aujourd’hui et qui te permet de générer plus de chiffre ? Et si tu éliminais les prestations qui te prennent plus de temps mais ne te rapportent pas tant que ça ?

En plus de cela avec une possibilité de travailler avec des entreprises qui partagent des valeurs similaires aux tiennes (s’il y a un marché bien sûr).

Nuance

Mon message n’est pas de dire qu’il est absolument nécessaire de se spécialiser dans une seule prestation et de ne plus jamais en sortir.

Mon message est de dire que tu es libre de proposer moins de prestations.

Le nombre de prestations que tu vas proposer dépend aussi de ta cible. Cette dernière a-t-elle besoin d’un profil spécialiste ou généraliste ? 😉

Il est important de se poser cette question, entre autres.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se revendiquent #Slasheur ou #Slasheuse.

La définition est : « Plus généralement personne qui revendique le fait d’avoir plusieurs identités dans sa vie professionnelle. » https://fr.wiktionary.org/

Il est ok d’être à la fois Graphiste et professeur de yoga. Il est simplement important que ce soit par choix 🙏.

Conclusion

Si on revient à McDonalds, c’est devenu la chaîne leader du hamburger.

Beaucoup de personnes aujourd’hui, lorsqu’on leur dit le mot « hamburger » vont penser à cette marque.

Et dès que tu auras envie de manger un hamburger il est fort probable que tu ailles là-bas.

Tu peux transposer cela dans ton activité en remplaçant les hamburgers par … c’est à toi de décider 😉.

Si cet article t’a intéressé et que tu penses qu’il peut aider une personne de ton entourage, fais lui ce cadeau 🎁.

Tu veux en parler avec moi ? Réserve un créneau ici.

Je te souhaite une belle journée, et du succès dans ton activité !