fbpx
La stabilité en Freelance, mythe ou réalité ?

La stabilité en Freelance, mythe ou réalité ?

Pour beaucoup de Freelances la réalité ce sont les revenus en dents de scie🔪.

Par exemple : Un mois 3000€, l’autre 500€, l’autre 1600€, puis 300€ etc.

Effectivement en comparaison avec un travail salarié où tu vas gagner exactement la même somme chaque mois il y a une différence.

Aussi, les banques peuvent être plus frileuses pour te prêter de l’argent ou autre car tu n’as pas de stabilité.

Mais quelle stabilité peut-on espérer en tant que freelance ?

C’est ce que l’on va voir dans cet article 🙂

La stabilité en freelance ?

Les mois avec un revenu fixe ? Il faut oublier en freelancing. Mis à part si tu as un contrat en agence ou un seul gros client très régulier et là, pour le coup, cela s’apparente au salariat.

La stabilité ça veut dire quoi pour toi ? Nous avons toutes et tous une vision différente. Ma définition ne sera pas la tienne et vice versa ✔.

  • Quelle stabilité cherches-tu à atteindre ?
  • En quoi c’est important pour toi ?
  • Quelles actions peux-tu mettre en place pour y parvenir ?
  • Quand vas-tu commencer ?

Je te conseille après coup d’analyser tes résultats puis de réajuster tes actions si besoin pour atteindre ton propre objectif de stabilité.

Pour revenir à nos moutons 🐑, ce qui te fait peur au fond ce ne sont pas les mois ou le CA est bel est bien présent. Mais où il est au creux de la vague.

Je suis donc persuadé que si les mois « bas » tu avais au moins 2500€ (exemple) ça irait.

Sauf que si le revenu descend un peu trop bas, tu peux avoir peur et je peux le comprendre !

Tu te dit comment je vais faire pour payer mon loyer ce mois-ci ? Et si cela continue comment je fais ? Et si je prenais un travail alimentaire pour avoir au moins un revenu assuré ?

Ce qui te tranquilliserait ce serait avoir chaque mois au moins X euros (somme à définir). Ainsi tu seras tranquille quoi qu’il arrive.

Pour cela il n’y a pas de méthodes miracles. Il est nécessaire d’avoir suffisamment de prospects et de les transformer en client.e.s.

A toi donc de convertir cette somme que tu veux en actions que tu vas faire pour y parvenir !

Comment parvenir à avoir un minimum chaque mois ?

La réponse est d’avoir davantage de clients.

Donc tu vas mettre en place des actions pour te permettre d’en avoir suffisamment.

C’est pour cela que je préconise toujours de faire un peu de prospection même quand tu as des missions. Après tu peux créer du contenu aussi. Mais en tout cas rester un minimum visible.

Comment fais-tu pour obtenir tes client.e.s en général ?

Utilises davantage cette stratégie pour en avoir plus, même si tu as des missions. Oui cela implique une certaine organisation et peut-être quelques heures de plus par semaine.

Ainsi tu ne seras plus jamais en « galère ».

Toutefois si ta stratégie repose presque essentiellement sur le bouche à oreille / recommandations / plateformes. Tu te rends compte que tu ne peux pas faire « plus » de bouche à oreille ou plus de plateformes.

Ok éventuellement tu peux t’inscrire sur un site de plus mais guère plus.

On constate donc les limites de ce système ou les personnes viennent à soi « sans rien faire ».

C’est un peu le revers de la médaille. C’est pour cela qu’il ne faut pas se reposer sur ses lauriers (super expression, n’est-ce pas ?).

Détermine une ou deux stratégie d’acquisition client.e.s et tiens toi à celle(s)-ci.

Aussi, ce qui peux t’aider sur la voie de la stabilité c’est de vendre un produit ou une prestation en mode « forfait ». Un peu comme un abonnement.

Après à voir comment tu peux mettre cela en place dans ton activité ! Tiens d’ailleurs qu’est ce que tu pourrais proposer comme abonnement dans ton activité ?

Pour être honnête je m’étais déjà posé la question rien n’était venu et là j’ai noté 2-3 idées 😉.

Prêt à agir pour plus de stabilité ?

Comme vu dans cet article tu n’auras pas la même stabilité en freelance qu’avec le salariat. Il est nécessaire de l’accepter. Par contre tu peux faire en sorte via tes actions d’avoir un revenu minimum.

On ne peux pas avoir tous les avantages sans les « inconvénients ».

A toi donc de te poser les questions que je t’ai préconisé, de réfléchir puis de mettre en place une nouvelle stratégie d’acquisition de client ou de consolider ton moyen actuel de trouver des client.e.s.

Si tu souhaites avancer dans cette voie et que tu veux être accompagner, tu peux nous contacter librement 🙂.

Une belle journée à toi, remplie de positivité !

Aurélien

Se faire financer une formation en tant que Freelance

Se faire financer une formation en tant que Freelance

On a parlé formation dans le dernier article. D’ailleurs si tu ne l’as pas lu, tu peux y remédier en cliquant ici.

L’idée c’était de se servir de son CPF (Compte Personnel de Formation) pour financer une formation.

Aujourd’hui nous allons parler du second moyen pour y parvenir. Tu verras c’est assez simple !

Oui en tant que freelance tu cotises pour pouvoir te former chaque année.

Tu ne le savais pas ? Cela n’est pas étonnant, rassures-toi pas mal de freelances sont dans ce cas.

Si tu n’utilises pas ces droits de formation ils ne sont pas rétroactifs d’une année sur l’autre et se perdent. C’est fort dommage tu en conviendras.

Dans cet article je vais vulgariser ce qu’il faut savoir pour connaître le montant que tu peux avoir de disponible. Puis nous aborderons les conditions et les délais pour obtenir ces aides à la formation.

Comment ça fonctionne ?

Lorsque tu paies tes cotisations sociales chaque mois / trimestre /année selon ce que tu as choisi, tu contribues à la CFP.

Qu’est ce que c’est ? J’y viens de suite 🙂.

CFP : Contribution à la Formation Professionnelle.

C’est L’URSSAF qui va la percevoir et la redistribuer après à des FAF (Fonds d’Assurance Formation).

Comment savoir de quel FAF tu dépends ?

  • Si tu es en Artiste-Auteur tu dépends de L’AFDAS
  • Commerçants et prestataire de services tu dépends de L’AGEFICE
  • Les professions libérales auprès du FIFPL
  • Etc.

Si tu souhaites vérifier, je connais deux moyens pour le savoir :

Puis aller :

Puis de te rendre :

Ensuite, de télécharger ton attestation et de voir quel organisme s’occupe de ton dossier.

Je te rassure, dessus il est mentionné un montant. Ce dernier n’est pas la somme que tu vas percevoir en droits de formation 😉. C’est simplement le montant auquel tu as cotisé.

Quel montant puis je percevoir pour ma formation freelance ?

Très bonne question !

  • Si tu es artiste-auteur comme pas mal de Graphistes et de métiers créatifs, l’AFDAS peut verser près de 3000e (en 2020, à voir car cela évolue constamment) SI tu as généré au moins 9000e de CA l’année précédente.
  • En tant que commerçant ou prestataire de service. L’AGEFICE peut t’aider à auteur de 2450e pour une formation qualifiante reconnue ou de langues. 1400e pour une formation métier ou transversale. Cela est valable en 2020 et est susceptible d’évoluer.

Pour percevoir cela tu devras avoir créé une activité depuis plus de 12 mois et avoir généré du chiffre d’affaire (au moins 1 euro).

  • Si tu es en profession libérale, le FIFPL te donne jusqu’à 750e SI tu as généré du CA (au moins 1 euro) ces 12 derniers mois. Cela est valable en 2020, et est susceptible d’évoluer.
  • Pour les autres professions, il existe d’autres règles. Pour avoir l’information rapproche toi de ton OPCO et il te fournira le montant auquel tu peux avoir droit et les conditions à remplir.

Quel délai pour obtenir mes fonds de formation ?

Avec le CPF cela va très vite.

Avec les OPCOS il est nécessaire de prendre plus son temps, et de ne pas avoir crainte de remplir quelques papiers. Après tout il vont t’aider à te former c’est un peu normal.

Il sera donc important de te rapprocher d’un centre de formation qui sera « datadocké » et maintenant en 2021 « certifié » (oui ça change pas mal dans la formation).

Ce centre de formation va monter un dossier et envoyer le tout. Il faut compter en moyenne un mois pour avoir la validation ou non du dossier. Si c’est validé, il te suffira d’avancer le montant de la formation qui te sera remboursé le mois suivant par ton OPCO.

Si ce n’est pas validé, il sera possible de refaire une demande en revoyant le plan de formation et le budget de la formation. Cela va rallonger le délai avant que tu puisses faire ta formation, mieux vaut anticiper. Si c’est trop long tu peux aussi utiliser ton CPF ou tes propres deniers 👍.

Chez Becomingreater nous travaillons avec un centre de formation partenaire et nous pouvons aider à utiliser ces fonds pour te former 🚀.

Conclusion – Formation freelance

Tu as des droits pour te former chaque année alors utilise les au mieux pour avancer personnellement et dans ton activité.

Comme il est possible de le voir désormais un peu de partout sur le web (et c’est tant mieux) : L’investissement le plus rentable au monde est d’investir sur soi.

Aussi, comme vu précédemment tu ne peux pas cumuler les droits que tu n’as pas utilisé, alors profites en ✔.

Certains FAF sont effectivement plus généreux que d’autres. Aussi je te préconise de demander tes formations si possible dans le premier semestre de l’année tu auras plus de chances que ton dossier soit validé.

C’est bien sûr possible en fin d’année (nous avons fait passer un dossier en octobre). Mais autant maximiser les possibilités en faisant une demande « tôt ».

Tu as toutes les informations dont tu as besoin, maintenant à toi de jouer, enfin de te former 😊.

Si tu as une question tu es libre de me contacter 👍.

Passe une belle journée,

Aurélien

Image par mohamed Hassan de Pixabay

Freelance : Utiliser son CPF pour des formations ✔

Freelance : Utiliser son CPF pour des formations ✔

Acquérir des nouvelles compétences utiles est indispensable pour toi et ton activité. Comme le dit Noureddine Mebarki « Investir dans la formation est une garantie de profit à vie ».

Le CPF ou Compte Personnel de Formation permet à tout un chaqu’un de se former tout au long de sa vie professionnelle, soit de tes 16 à 65 ans.

Chaque année en tant que salarié.e et en tant qu’indépendant.e tu cumules des droits de formation. Libre à toi de les utiliser pour te former.

Là, tu te demandes sûrement, quel type de formation puis je payer avec mon CPF ?

C’est ce que l’on va voir tout de suite 😉.

Quelles formations sont éligibles au CPF ?

Enormément, cela va du permis B à la formation en management. De la formation en comptabilité en passant par la formation en chimie.

Bref tu l’auras compris sans que je te dresse une liste à la Prévert, le spectre est large !

Il y a plus de 100 000 formations de disponible, de quoi y trouver ton bonheur.

Plusieurs de mes client.e.s ont pu utiliser leur CPF avec Becomingreater pour se former et trouver davantage de missions et stabiliser leur activité 🙂.

Globalement pour qu’une formation soit éligible au CPF il y a deux critères à respecter. Il est nécessaire que celle si soit qualifiante et certifiante.

Tu cumules environ 500 e par an de droits de formation et le plafond de votre compte CPF est de 5000 e.

Que tu aies un temps plein ou un temps partiel (50% minimum), le montant alloué sera identique. Ceci dit si tu as / as eu un contrat de moins de 50% tes droits de formation seront moins élevés.

Quel montant ai-je de disponible sur mon CPF ?

C’est simple, il te suffit de te rendre sur le site officiel : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

Puis de créer un compte si tu n’en as pas déjà un. Prévois simplement ta carte vitale et après normalement tu auras tout ce qu’il faut pour créer ton compte en quelques minutes.

Suite à cela tu obtiendras le montant dont tu disposes pour te former.

Personnellement j’avais utilisé mes fonds pour une formation en Janvier, et j’ai de nouveau un montant de disponible. Je précise que je suis à 100% à mon compte. Donc oui même en tant qu’indépendant.e tu cumules des droits de formation CPF.

Comme indiqué sur la photo, si tu étais salarié avant le 31 décembre 2014, tu as cumulé du DIF (Droit Individuel à la Formation).

Attention si tu étais en alternance cela ne compte pas !

Si tu as du DIF, je t’invite à le remplir au plus vite car il était censé expirer le 31 décembre 2020 et ce délai à été reporté au 30 juin 2021.

Si tu es dans ce cas il faudra donc rentrer ton DIF (nombre d’heures ou montant de DIF sur ton solde de tout compte) puis l’utiliser avant cette date buttoir.

Sur quoi me former via le CPF en tant que freelance ?

A toi de voir LE point à prioriser, ceci dit 2 « domaines » se distinguent :

  • Ton cœur de métier (nouveau logiciel graphique, nouvelle technique, langage de programmation, etc.).
  • Ce qu’il y a autour de ton activité (l’administratif, la prospection, la vente, le marketing).

J’aimerais attirer ton attention sur un point. Ce n’est pas parce que ta formation sera totalement ou presque totalement prise en charge que tu devras la choisir au doigt mouillé.

Pour choisir la bonne formation, se poser les bonnes questions est important :

  • Qu’est ce qui est prioritaire pour mon activité ?
  • Quelle est ma difficulté en ce moment ?
  • Qu’est ce qui serait le plus stratégique ?
  • Etc.

Ensuite une fois que tu as trouvé le sujet, vient le moment de choisir quel organisme de formation ou formateur choisir.

Souviens-toi quand tu étais en cours, il y avait prof de math et prof de math, n’est ce pas ?!

Idem ici, choisis quelqu’un qui a une vraie expertise dans son domaine, aussi vérifie que c’est bien cette personne qui va te former, parfois il y a des surprises.

Un bon formateur ne peut te garantir un résultat très précis en terme de revenu, car cela dépend de pleins de paramètres. Un bon formateur sait qu’il a une obligation de moyens et non de résultats. Aussi il sera important de valider ton feeling avec ce dernier ✔.

Un autre point à prendre en compte est le rythme de la formation, celui ci doit être adapté à toi et surtout celui-ci doit maximiser ta montée en compétence progressive.

Maintenant tu as les clefs pour trouver TA prochaine formation 🚀.

Les formations CPF – Conclusion

Si tu en es là, tu en sais suffisamment sur le CPF pour créer ton compte si ce n’est déjà fait et trouver TA prochaine formation !

Tu souhaites travailler avec moi ? J’en suis ravi 😊. il est possible d’en discuter oralement et de voir si cela te sera pleinement profitable. Pour cela rien de plus simple, tu peux me contacter ici.

Il est également possible d’utiliser d’autres droits de formation. Tiens d’ailleurs je pourrais t’en parler dans un autre article 😉.

Je te souhaite une magnifique journée !

Aurélien

Relancer un prospect après lui avoir fait un devis

Relancer un prospect après lui avoir fait un devis

Je sais qu’en lisant le titre de cet article tu as ressenti des frissons parcourir ton corps.

Cela a déjà du t’arriver, et plus d’une fois !

A ce moment là tu as l’impression de passer pour un.e forceur.se

Tu te dis que tu devrais peut être attendre un jour de plus histoire de ne pas passer pour « quelqu’un en demande ».

Tu es dans le doute, cela t’ennuie parce que tu as besoin de cette mission !

Ce n’est pas une situation confortable, je le sais.

J’ai du faire cela de nombreuses fois en tant que commercial, surtout que l’on me demandait d’appeler tous les jours.

J’avais l’impression d’harceler, je le vivais mal.

Mais en passant à mon compte j’ai pu faire comme bon me semblait et surtout j’ai énormément capitalisé sur mes expériences et appris.

Dans cet article je vais t’aider sur ce sujet. Tu seras beaucoup plus tranquille et apaisé.e pour vendre tes prochaines missions.

En plus tu n’auras plus ces moments de doutes (relou) car la question ne se posera même plus !

Allez c’est parti.

Pourquoi tu dois relancer ton prospect ?

Il y a un certain nombre de raisons qui font que tu dois relancer ce prospect.

Parce que oui, en tant que freelance, la technique, la création, enfin tout ce qui est lié à ton métier, te passionne. Je le comprends bien.

Ceci dit monter en compétence sur les points plus « commerciaux » même si à première vue ce n’est pas « sexy » cela va t’enlever de sacrées épines du le pied.

Déjà la « relance des prospects après avoir envoyé un devis ».

Bon je m’égare un peu, revenons à nos moutons, enfin nos relances 😅.

Raison 1 : As-tu fais un bon premier appel dans lequel tu as créé une bonne connexion (relation) avec ton interlocuteur ?

Certaines personnes (peut-être toi d’ailleurs) sont très sensibles à un bon contact alors que pour d’autres ce sera secondaire.

Raison 2 : Sans lui étaler la liste des écoles / études que tu as fais, as-tu fais prendre conscience à ton interlocuteur de ton professionnalisme ?

La personne ne te dira pas oui si elle n’a pas senti ou a des doutes par rapport à ta capacité à résoudre son problème.

Raison 3 : Par rapport à sa demande, peut il contacter facilement d’autres personnes pour résoudre son problème ?

Es-tu unique (ou presque) pour lui ? Car si ce n’est pas le cas il va rapidement comparer et ce n’est pas l’idéal pour toi !

Raison 4 : (Et aussi la plus probable) Tu lui as envoyé un devis par email suite à ton appel.

Raison 5 : Enfin, la valeur tarifaire (que tu demandes) est supérieure à la valeur que perçoit ton potentiel client.

Exemple : Tu lui vends un Ordinateur milieu de gamme, mais c’est encore « trop cher » car aller sur internet c’est basique pour lui. Tu ne lui as pas démontré tout ce que cela pourrait lui apporter… du coup il est sceptique.

La réponse se trouve dans l’une ou dans plusieurs raisons ci dessus.

Pour être totalement transparent je penche plus vers l’option « plusieurs raisons ».

Maintenant attelons nous à ce que je te conseille de faire pour ne plus avoir ce problème là.

6 conseils pour ne plus avoir à relancer un prospect

Ne plus avoir à relancer un prospect suite à un devis, c’est quand même une promesse forte.

Vu que je ne suis pas un joueur de flûte, je vais être transparent avec toi.

Ces conseils pourront te permettre de réduire de moitié le nombre de personnes que tu devras relancer suite à un devis de ta part. Pas mal, qu’en dis tu ?

Si tu veux réduire cela proche de 0, tu peux librement me contacter.

Bon, passons aux conseils, « on veut du concret ! » ils me disent.

  • 1) Etre expert.e de ton domaine ou alors avoir un positionnement précis qui va limiter la concurrence potentielle.
  • 2) Tu dois avoir bien cerné les tenants et les aboutissants du projet afin de mettre l’accent où il faut pour maximiser tes chances de signer.
  • 3) Tu dois faire en sorte que ton prospect trouve ton tarif « donné » au vu de toute la valeur que tu vas lui apporter !
  • 4) Lui présenter ton devis en physique si possible (c’est le top du top 😍). Auquel cas par téléphone ou en visio-conférence (c’est une bonne solution de repli) !
  • 5) Apprend à gérer les objections de ton prospect. Tu sais les « C’est trop cher », « Ma tante pourrait le faire », « je vous rappelle » etc.
  • 6) Si tu ne peux conclure la vente lorsque tu présentes ton devis, propose à ton prospect un autre créneau précis pour échanger sur le sujet.

J’espère sincèrement que cet article t’a aidé (je le pense car pour accompagner des freelances au quotidien je vois souvent ces erreurs).

Si tu veux me remercier : partage simplement et librement ce contenu à un.e ami.e freelance que tu connais et qui gagnerait à voir cela 🙂.

Je te souhaite de passer une excellente journée !

Aurélien

Les plateformes de freelance 🌐

Les plateformes de freelance 🌐

Tu es nouveau freelance et dans le « starter pack » il y a l’inscription sur une ou plusieurs plateformes.

Ou alors, tu as un peu plus de bouteille (pas celle là 🍾), mais tu constates une baisse du nombre de client.e.s et on te conseille de t’inscrire sur une plateforme.

Au moment de remplir ton profil tu es à fond.

Tu te dis que là vraiment ça va faire la différence !

Puis au bout de quelques semaines / mois, tu n’as toujours aucune proposition (malgré un profil bien renseigné).

Ou alors on t’a contacté pour une mission avec un message copié collé et la personne veut que ton TJM soit à 200e.

Au secours 😮 !

Dans cet article nous allons tenter de comprendre les mystères des plateformes, puis nous verrons pourquoi souvent cela ne fonctionne pas comme tu le souhaites. Enfin nous verrons comment arriver à trouver des missions.

Le mystère des plateformes

Sur les plateformes, on a une vraie démonstration de la loi de Pareto.

C’est à dire que 20% des freelances obtiennent 80% des missions et les 80 autres % se partagent les 20 % qui restent.

Et si tu es dans cette situation là c’est compliqué 😒.

La question c’est comment être dans les 20% qui ont la presque totalité des missions.

Honnêtement je ne sais pas comment faire !

Je ne me suis pas intéressé au sujet. Ceci dit j’ai déja eu 1-2 clients qui avaient des missions qui tombaient via les plateformes.

L’autre majorité rien du tout ! NADA.

Si tu veux en savoir plus sur comment trouver des client.e.s sur la plateforme la plus connue. J’ai trouvé une vidéo de Marion qui peut t’intéresser :

Quoi qu’il en soit, elle même mentionne que c’est pour se lancer et qu’il faut d’autres moyens pour acquérir des client.e.s.

Nous allons voir pourquoi tout de suite 🙂.

Pourquoi souvent les plateformes fonctionnent mal ?

As-tu vu le nombre de freelances qui y sont inscrits dans ta spécialité ?

Tu as une bonne partie de la réponse.

Tu es en position de faiblesse car tu ne sais pas qui va te solliciter, donc tu as donc tendance à adopter un positionnement généraliste.

Et ça c’est pas le top pour te différencier.

Aussi il y a plus de demandes que d’offres, alors le « pouvoir » revient aux recruteurs.

A compétences égales, cela va se jouer au TJM, le moins cher va l’emporter mais va contribuer à faire baisser le prix du marché.

Bref, c’est un cercle infernal !

Sans parler des plateformes, mais pour illustrer, regarde ce qu’il se passe lorsque sur Facebook ou LinkedIn une personne demande qui peut lui faire son logo (exemple).

En 3h il y a plus de 30 commentaires…

Comment tirer ton épingle du jeu ici ? C’est vraiment complexe.

Comment trouver des missions ?

Pour cela il te sera nécessaire de ne pas faire ce que tout le monde fait.

Si tu es célibataire et que tu vas sur Tinder pour trouver ton / ta prochain.e partenaire. Tu es dans une compétition terrible.

Cela ne veut pas dire que tu ne vas pas y arriver mais cela va être compliqué.

Pour ne plus « subir » cette compétition, il est mieux d’aller sur un autre terrain qui fait plus peur à tes concurrent.e.s et ou ils sont beaucoup moins nombreux / nombreuses. Ne penses tu pas que ce serait plus simple ?

Si on conserve le même exemple. Et qu’en allant au supermarché faire tes courses tu vois cette jeune femme qui a un style sympa et qui a l’air souriante, pourquoi ne pas aller la voir ?

Peut-être qu’elle parle à plusieurs personnes sur les applications, mais qui va faire la différence à ton sens si tu vas la voir?

Si tu lui plais et que ça se passe un minimum bien tu vas annihiler la concurrence.

Pourquoi ?

  • Tu as osé faire ce que les autres ne font pas;
  • Car elle a pu te voir en vrai, et donc cela crée plus de proximité et de confiance;
  • Car tu as pris une longueur d’avance par rapport aux autres qui ont juste échangé des messages;
  • Etc.

Maintenant imagine faire la même chose avec la prospection (par exemple).

Cela fait peur à beaucoup (peut-être à toi d’ailleurs).

Tu vas ainsi entrer directement en contact avec une personne qui très probablement a besoin de toi (si bon ciblage de ta part).

Ne penses tu pas que cela pourrait être un raccourci intéressant ?

Je te laisse méditer là dessus !

Si cette méditation te donne envie d’en savoir plus tu peux me joindre ici.

Passe une belle journée et au plaisir d’échanger !

Aurélien