Comment vaincre la timidité ?

comment vaincre la timidité

Vaincre sa timidité peut être un véritable challenge personnel. Tout d’abord rappelons ce qu’est la timidité qui n’est pas la même chose que l’introversion (lien article vers ce sujet). La timidité c’est le fait d’avoir peur du regard des autres. De ce fait la personne timide va fuir les situations où elle pourra être mise en avant.

La timidité n’est pas une maladie, c’est plutôt un trait de caractère à un moment donné et donc cela peut se changer.

Elle sera majoritairement présente à l’adolescence et se réduira petit à petit jusqu’à s’estomper ou pas du tout. Elle pourra aussi s’accentuer le temps passant.

Nous allons voir ici des pistes pour en finir avec votre timidité. Je vais vous donner des conseils que j’ai moi-même appliqués car j’étais moi aussi timide lorsque j’étais adolescent. Je vais donc parler en connaissance de cause.

Distinction entre timidité et phobie sociale

La timidité c’est lorsque l’on est angoissé, à l’idée de parler à cette personne, de lever la main en cours, que l’on nous voit faire ceci, etc. Mais le / la timide a envie au fond de créer un lien avec l’autre et d’aller vers lui / elle.

La personne phobique sociale mettra en place des stratégies d’évitement afin de faire en sorte d’être seul(e). Le but est d’être « confronté » le moins possible aux autres. Dans les cas extrêmes cela ira jusqu’à l’incapacité de sortir de son domicile.

Pour vaincre la timidité renouez avec vous-même

Dans un certain nombre de cas la personne dite timide n’a pas une bonne image d’elle-même. Celle-ci se juge de manière dure et impitoyable.

Voici 3 choses à faire :

  • Commencez par dresser la liste de toutes vos qualités.
  • Ensuite demandez-vous ce que vous aimez  faire ?
  • Dans quoi êtes-vous particulièrement doué ?

Si vraiment vous n’arrivez pas à répondre à ces questions demandez à vos parents ou à vos ami(e)s de vous aider.

Lorsque l’on est timide souvent on manque d’estime de soi. On ne se trouve pas assez bien alors on se cache afin d’être moins visible. On n’ose pas vraiment car l’on ne croît pas assez en soi. L’estime de soi devrait être inconditionnelle, nous avons tous nos qualités et nos défauts. Aussi nous sommes tous uniques nous avons tous quelque chose de particulier, pourquoi vouloir se cacher ?

Vous méritez le bonheur comme tout le monde d’ailleurs, alors ne vous gâchez plus la vie. Je sais que c’est complexe surtout quand on a ces schémas de pensée, mais il est possible de les changer.

Le regard des autres n’est pas important

Quoi que vous fassiez il y aura tout le temps au moins une personne qui ne sera pas en accord avec ce que vous faites ou qui vous critiquera. Il n’est pas possible de plaire à tout le monde ! Aussi essayez de plaire à tout le monde c’est plaire à personne, donc oubliez cela.

Ecoutez simplement les remarques constructives que l’on vous fait, le reste n’a pas d’importance.

Allez vers les autres, intéressez-vous à eux. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qu’ils aiment ? Pourquoi ? Posez des questions !

Si vous ne vous sentez pas encore très à l’aise placez votre focus sur autre chose que sur vous. C’est comme si vous vous bruliez et que vous placiez toute votre attention sur la douleur cela ne fera qu’empirer. Déplacez votre focus sur autre chose que votre anxiété ou stress et ça ira beaucoup mieux. Intéressez-vous vraiment à l’autre et ainsi libérez-vous de votre peur. Posez des questions et si vous ne savez pas quoi dire avant que la personne ne vous dise le fameux « et toi » reposez une question sur ce que la personne vous a dit. De ce fait cela montre que vous vous intéressez vraiment et si vous n’avez rien à dire la personne parlera pour vous. BINGO.

Le regard des autres n’est pas important (suite)

Au plus vous vous dites « je suis timide, je n’arrive pas à … » au plus c’est et ce sera compliqué. Car vous vous identifiez à une personne timide DONC vous devez en avoir les caractéristiques et il sera important de coller à celles-ci.

Aussi, si vous êtes timide c’est que vous vous focalisez sur certains moments clefs ou vous n’étiez pas au top alors que je suis sûr qu’il y a des fois ou n’étiez pas si mal que cela. Choisissez de mettre votre focus sur ce que vous avez fait de mieux et peu à peu cela va s’estomper.

Sortir de sa zone de confort

Pour sortir de sa timidité il sera nécessaire de faire ce qui vous coûte un peu pour le moment et qui deviendra un jeu d’enfant par la suite. Oui je vais vous reparler du fait de sortir de sa zone de confort. Comment voulez-vous jouer de la guitare devant 100 personnes si vous n’apprenez pas à jouer de cet instrument ? Ce n’est pas possible. Vous pourrez ici vous entrainer d’abord chez vous, puis prendre des cours, puis jouer devant des ami(e)s proches, puis devant 10 personnes, etc. Pas à pas vous progresserez. Il en est de même ici.

Si vous souhaitez ne plus être timide, dépendant de votre niveau de timidité faites des choses qui ne sont pas encore confortables mais qui ne vous coûtent pas trop non plus. Basez-vous sur l’exemple précédent pour faire de toutes petites actions qui peuvent vous sembler ridicules au début mais qui vont à terme avoir une conséquence et qui vont vous faire évoluer !

Travailler sa communication

Lorsque l’on est timide niveau communication on n’est pas au top en général. D’autant plus que la majorité de la communication ne passe pas par les mots mais par la posture et la voix. Selon Mehrabian nous communiquons 55 % avec notre corps 38 % avec notre intonation de voix et 7 % avec les mots.

Donc vous devrez améliorer votre langage corporel en priorité, celui-ci doit être plus souple, vous devez vous tenir droit et regardez les personnes dans les yeux. Evitez de croiser les bras mis à part si vous avez froid. C’est déjà une bonne base.

Egalement souvent lors d’une discussion vous avez envie de dire quelque chose mais vous ne savez pas quoi, vous n’avez pas envie de dire quelque chose d’inutile. Aussi vous êtes en quête de la réponse parfaite ! Or elle n’existe pas.

De ce fait quelque chose va vous venir au bout d’un moment mais ce ne sera plus le bon moment la discussion sera passée à un autre sujet. C’est normal, le cerveau conscient est beaucoup plus lent que la partie inconsciente donc pas possible d’être autant réactif.

Travailler sa communication (suite)

Donc au final dites ce que vous avez envie de dire et si ce n’était pas top pas grave vous ferez mieux la prochaine fois. Au début lancez-vous en famille puis avec vos amis proches et après auprès de connaissances, puis d’inconnus, pas à pas.

On n’est pas toujours bon, même les meilleurs parfois se plantent alors pas de stress. Apprenez à apprécier ces moments-là de communication. Ne vous mettez pas la pression du résultat ainsi vous serez meilleur(e)s car plus stressé et donc vous ferez mieux puis mieux.

Consultez un thérapeute ou un coach

Si vous avez appliqué les conseils ci-dessus et ou d’autres pendant un certain temps et que vous n’arrivez pas à progresser.

Si vous êtes vraiment timide mais que vous avez envie de changer.

Ou si vous avez envie d’aller plus vite dans votre évolution, vous pouvez vous faire accompagner par un thérapeute ou un coach de vie.

Cependant ce ne sera pas magique il sera nécessaire de se remettre en question pour progresser.

Préparez-vous à cette chose qui vous stresse

Si vous êtes stressé ou angoissé à l’idée d’un évènement qui approche, pourquoi ne pas vous y préparer ?

Cela aura pour effet de vous sentir plus serein et de donner le meilleur de vous-même. Imaginez si tout se passe bien, vous vous sentirez comment ? Partez du bon pied !

J’aime dire cette phrase qui a tellement de sens « L’enjeu tue le jeu ». Quand il y a trop d’enjeux, naturellement nous allons stresser et donc on va soi-même se saboter en s’infligeant cette pression.

Pour vous aider en ce sens j’ai extrait un audio de ma formation « confiant(e) sociable et détendu(e) ». Cet audio vous permettra de vous préparer à un évènement stressant (rendez-vous, présentation, réunion, examen, etc).

Cliquez ici pour l’obtenir.

Comment vaincre la timidité -Conclusion

J’espère que cet article sur « comment vaincre la timidité » vous aura intéressé et surtout que vous avez désormais des informations qui vont vous permettre de progresser.

J’ai été dans le même cas que vous et à l’époque (même si ça ne fait pas 30 ans non plus) il n’y avait pas tout ce contenu de disponible. Bien sûr nous sommes tous et toutes différent(e)s, nous avons tous nos points forts et faibles. L’idée c’est que vous identifiez VOUS ce que vous pouvez faire pour progresser.

Vous pouvez me contacter sur les réseaux si vous voulez en parler ;-), je suis disponible.

Très belle journée,

Aurélien

Partager cet article