fbpx

Tes projets personnels t’empêchent de vivre de ton activité freelance

Aujourd’hui, nous allons parler des projets personnels que tu mènes.

En tant que personne créative, créer est ton « dada » et je le comprends tout à fait.

Tu adores entreprendre des projets variés, les peaufiner et en profiter pour apprendre et continuer à monter en compétence 🚀.

Jusque là tout va bien, en théorie.

En réalité, les projets personnels sont tels que des boulets attachés à ton pied qui te ralentissent.

Comment Gabriel fonctionnait avant

Gabriel était Directeur Artistique freelance ou DA pour les intimes ;-).

Il avait des missions qui tombaient grâce à son réseau (passé de salarié), grâce au bouche à oreille et parfois grâce à une plateforme.

L’activité tournait mais pas autant qu’il ne le voulait.

Ses client.e.s étaient des sociétés de type PME qui voulaient des rendus assez « corporate« .

Du coup Gabriel mettaient en place des projets personnels pour sortir de ces créations corporates et s’éclater 🎨.

Quand je l’ai contacté il disait ne pas avoir le temps de trouver des client.e.s et que niveau finances ce n’était pas top.

Cela m’a interpellé. Comment est-ce possible de n’avoir NI le temps NI l’argent ?

On est d’accord : si on n’a pas le temps c’est qu’on a beaucoup de missions et donc un niveau de finance correct.

A contrario, on peut avoir du temps de libre et peu de finances.

Quelque chose clochait, alors j’ai creusé …

Pourquoi les projets personnels t’empèchent de vivre de ton activité

« Lorsque l’on fait des choix faciles, la vie devient difficile ; lorsque l’on fait des choix difficiles, la vie devient facile. »

Robert Kiyosaki

Gabriel faisait des choix faciles : il créait pendant ses temps libres, ce qui rendait son quotidien difficile.

Bien sûr il faisait aussi cela pour enrichir son portfolio et ainsi pouvoir montrer à ses prospects son style graphique et de quoi il était capable.

Mais pourquoi ne pas le faire ET être rémunéré pour ? 🤔

Cela reviendrait à faire un choix compliqué mais qui faciliterait le quotidien !

Au lieu de dire je n’ai pas le temps de trouver des clients, Gabriel a mis en pause ses projets personnels et à chercher des clients.

La, il s’est heurté à ce qui lui faisait peur au final : Qui contacter ? Comment le faire ? La peur de passer pour un vendeur de tapis et de déranger.

Gabriel suite à un travail sur son positionnement a su quel type d’entreprises pouvaient avoir besoin de lui pour des projets qui lui faisait sens 😍.

En prospectant de la bonne manière ET en persévérant il a obtenu des rendez-vous, puis les premières missions sont arrivées 🚀.

Etant aussi plus aligné avec sa cible et son offre, il a pu réaliser des missions plus intéressantes sur le plan créatif.

Pourquoi ne pas faire comme Gabriel ?

Parce que ça va te demander de stopper tes projets personnels quelques mois ? 🤔

Si tu n’es pas prêt à ça alors il est possible que tu ne fasses que des projets personnels et que tu vivotes la majorité du temps.

Le pouvoir est entre tes mains 😉.

à Nuancer

Disclaimer : Je ne dis pas de ne plus jamais faire de projets personnels.

Je préconise de les mettre en pause le temps que ton activité génères des rentrées confortables pour toi. Puis tu pourras reprendre tranquillement à tes heures perdues 🙂.

Disclaimer Bis : Si tu n’as pas du tout de portfolio et aucune réalisation, c’est différent.

Avais-tu vu les choses ainsi ? Que vas-tu prioriser désormais ?

Si tu veux en parler et que tu souhaites être accompagné pour développer sereinement ton activité réserve un appel 📲 ici : https://rdvavecaurelien.youcanbook.me/

Passe une belle journée ☀

PS : Avant de chercher un agent de freelance ou un apporteur d’affaires, assures-toi de savoir vendre tes prestations et être un minimum connu dans ton expertise. Aussi, la majorité des agents et apporteurs d’affaires ont plus de freelances à placer que d’offres.

3 Juin, 2021
Écrit par Aurelien

Je suis Aurélien Vezzani

Je suis accompagnant certifié.
J’aide les freelances à trouver plus de clients chaque mois (et stabiliser leur activité) en osant vraiment prospecter.

Ces articles pourraient aussi t’intéresser