Arrêter de boire de l’alcool

Pourquoi ne pas boire d'alcool

 

 

 

 

 

Aujourd’hui l’envie m’a pris d’écrire un article sur le fait « d’arrêter de boire de l’alcool ». Pourquoi donc ? Car cela fait maintenant 1 an environ que je ne bois plus ou alors très occasionnellement. J’ai pu constater un certain nombre de bénéfices à cela et je voulais t’en parler. Cet article relate donc mon avis personnel et mon expérience concernant l’arrêt de l’alcool. Mets ta ceinture, c’est parti.

Pourquoi j’ai arrêté de boire de l’alcool ?

Je n’ai jamais été un gros buveur, j’ai dû prendre en tout et pour tout 5-6 cuites dans ma vie. Quand je sortais en soirée je buvais deux ou trois verres maximum, parfois rien du tout, parfois un verre, bref pas grand-chose. Alors un jour je me suis dit, pourquoi tu n’arrêterais pas complètement ?

C’est donc ce que je fis il y a environ 1 an de cela lorsque j’étais encore à Maurice. Au début les gens me disaient « Mais pourquoi tu ne bois pas ? », je voyais aussi s’esquisser (et je vois toujours s’esquisser) un sourire auprès des barmans lorsque j’étais en soirée et sans grand mal je disais : « j’essaye d’arrêter car j’ai envie ». J’ai eu droit à différentes réactions cependant la plupart des gens acquiesçaient sans trop répliquer car ils pouvaient voir que j’assumais totalement.

Je vais donc te lister à présent les raisons qui m’ont décidé à franchir le pas :
• C’est meilleur pour la santé ;
• Pas de « hangover » le lendemain de soirée, donc plus facile de ressortir le jour d’après ;
• Je peux conduire et donc rentrer quand bon il me semble ;
• C’est plus économique ;
• J’ai toute ma tête lorsque je parle à mon cercle d’amis ou à d’autres personnes ;

Les risques liés à l’alcool

TOP 5 Sur le court terme :
• Augmentation du temps de réaction ;
• Diminution des réflexes ;
• Coordination de mouvements détériorée ;
• Sous-évaluation du danger ;
• Perturbation de l’érection et diminution du plaisir.

TOP 5 Sur le long terme :
• Cancers ;
• Maladies cardiovasculaires et digestives ;
• Maladies du système nerveux ;
• Troubles psychique (trouble de l’attention, de la mémoire, de la concentration, etc.) ;
• Vieillissement prématuré.

L’objectif de cet article n’est pas de dresser une liste complète de TOUS les risques liés à l’alcool, de toute façon tu sais très bien que ce n’est pas génial pour ta santé. Je souhaite donc simplement sensibiliser les personnes qui boivent et qui s’intéressent au développement personnel de l’intérêt d’arrêter. Si tu es sur cette page tu es donc plus susceptible d’arrêter car visiblement le développement personnel ne t’est pas étranger. Je sais très bien qu’une partie n’aura pas la force d’esprit d’arrêter ou même de réduire, mais l’article aura peut-être semé une graine dans leurs esprits et plus tard lorsqu’ils seront prêts ils arrêteront.

Lien entre l’arrêt de l’alcool et le développement personnel

Avant de faire le lien entre la pratique du développement personnel et l’alcool il serait intéressant de comprendre pourquoi les gens boivent.
L’alcool aide à se détendre, à oublier ce qui peut se passer à un moment donné de ta vie et te fait flotter sur un petit nuage. Tu n’as plus de barrières psychologiques, tu t’autorises à te lâcher et à faire certaines choses que tu pourrais ne pas assumer en temps normal en disant « oui mais j’avais trop bu ce soir-là » le classique.
Donc au final si on analyse, l’alcool servirait de remède temporaire pour se sentir mieux. Ici on soigne donc la conséquence du mal être sans s’attaquer à la ou les causes.

En tant que personne désireuse d’améliorer ta vie durablement, je te conseille donc dans un premier temps d’en prendre conscience puis d’agir en identifiant tes propres blocages et en mettant en place des actions concrètes. Exemple :
• « Je ne me sens pas à l’aise en soirée ». Maintenant identifie pourquoi tu n’es pas à l’aise en soirée, tu ne sais pas danser ? Tu peux prendre des cours de danse pour pallier à cela. Tu n’es pas à l’aise avec ton style vestimentaire ? Renseignes toi sur la mode, demande à des amis qui ont un style qui te correspond des conseils et agit en conséquence.

Comment arrêter ?

Je suis convaincu que si tu bois non modérément en soirée tu ne vas pas arrêter du jour au lendemain ou alors ce ne sera que temporaire et ce n’est pas l’objectif. L’objectif est d’arrêter de manière durable afin de ressentir un changement certain dans ta vie.
Même si tu bois modérément je te conseille de baisser ta consommation de 3 verres à 2 verres par soirée puis au bout d’un moment à 1 verre puis à 0.
Comme pour tout il faut être progressif afin que tu développes l’habitude et que tu la conserve le plus longtemps possible.

Au début même si tu n’as pas l’habitude de boire beaucoup et que tu vas en soirée sobre cela va te sembler bizarre et tu vas te rendre compte que le verre que tu prenais d’habitude changeait quand même quelque chose. Laisses toi une période de 2-3 mois pour t’habituer et après tu seras autant à l’aise qu’auparavant. Il faut se dire qu’en buvant on est plus euphorique, plus à l’aise, plus avenant, plus marrant etc. Mais ce n’est pas l’alcool qui nous créée ces caractéristiques-là. Tu as tout ça au fond de toi, il te faut simplement en prendre conscience et t’autoriser à être ce mec ou cette nana cool mais sans alcool, fais tomber tes barrières et lâches toi, tu verras c’est une vraie libération.

Faut-il ne plus accepter un verre ?

Je ne dis pas cela non plus, il n’est pas optimal de devenir psychorigide. Parfois je prends un demi en soirée ou un verre de vin lors d’un diner ou d’une sortie. Simplement je ne fais pas cela tous les soirs ou tous les week-ends même si je sors assez régulièrement. Bien sûr je prendrai une coupe de champagne au 31 décembre et  ça s’arrêtera là. Après il n’y a pas de règle particulière tu es ton seul maître donc tente simplement de réduire au maximum et tu constateras des bénéfices sois en sûr.

Écris un commentaire à la fin de cet article pour me donner ton avis par rapport à cet article cela me fera plaisir, si tu as une question également n’hésites pas à la poser.

A bientôt la team qui avance et bravo à celles et ceux qui vont arrêter ou limiter leur consommation d’alcool !

Aurélien.

Partager cet article