Qu’est ce que l’égo et comment le comprendre ?

Par Aurelien|31 octobre 2018|Développement Personnel|0 comments

Qu'est ce que l'égo et comment le comprendre

L’égo voici un terme que vous avez sûrement entendu. Aussi avez-vous peut-être dans votre entourage des personnes avec un égo surdimensionné, plutôt autocentrées sur elles-mêmes. Vous allez vous rendre compte via la lecture de cet article que notre égo même si on le trouve peu développé est quand même bien présent. Ce n’est pas forcément négatif, nous avons tous un égo, l’idée est de comprendre quand il s’exprime de manière intempestive et de passer à autre chose. Commençons dès à présent.

Qu’est-ce que l’égo ?

L’égo c’est lorsque l’on ne pense qu’à soi. On va se plaindre qu’il n’y a plus de papier toilette et que notre femme n’en n’a pas remis par exemple. Que la personne devant nous en voiture ne va pas assez vite. Qu’il n’y a plus de shampooing dans la douche et que forcément ça tombe sur nous, personne ne l’a remplacé avant, etc.

L’égo est relativement présent lorsque l’on va se comparer aux autres. Aussi, lorsque l’on veut montrer que l’on est le meilleur. Enfin, il est aussi présent lorsque l’on est dans un état de victime car il va vouloir de l’attention.

Selon certains philosophes l’égo serait apparenté à la conscience. Nietzsche disait que « Nul ignore, que la conscience n’est qu’une petite partie de nous-même ». Pour d’autres personnes l’égo est une représentation fausse que nous faisons de nous-même.

L’égo est un réflexe primitif qui remonte à l’époque où l’homme devait sans cesse surveiller ses arrières. Ou il devait noter le moindre changement dans son environnement afin de rester en vie. Aujourd’hui l’égo est terrifié à la pensée / perspective que toute attention disparaisse ou n’apparaisse jamais et qu’il meure de ne pas être nourri.

L’activité mentale

Il est nécessaire de distinguer l’activité mentale-consciente et l’activité mentale-égo. Il est possible de se rendre compte rapidement quand votre ego prend le dessus, cela peut demander un peu de travail pour les non-initiés. A ce moment-là il est optimal de ne pas se juger négativement et donc ne pas se dire « mon égo prend le dessus encore une fois, je suis nul(le) d’être comme cela… » Mais d’en prendre conscience tout simplement et de revenir à un état de pensée consciente.

L’égo et les biens

Une illusion est de se dire que lorsque vous aurez ce que vous souhaitez dans la vie tout ira mieux et que vous n’aurez plus de pensées parasites. Il est important de noter que l’humain souhaite en avoir toujours plus. Au plus l’on en a au plus l’on en veut, c’est donc une course sans ligne d’arrivée.

Au plus l’on possède de choses (biens) au plus on n’en a à perdre. Lorsque l’on pose la question à quelqu’un qui êtes-vous ? Celui-ci ne va certainement pas répondre : Je suis mes chaussures Nike ma montre Apple, mon tailleur Chanel, ma BMW, etc. Il / Elle va sûrement définir sa propre personne.

Quand on observe notre égo qui commence à s’activer, un bon conseil est de prendre une grande inspiration abdominale par le nez et de focaliser l’attention sur votre souffle et de revenir dans le moment présent.

Au plus on a peur de perdre quelque chose au plus notre ego est réveillé. Aussi, c’est quand on s’identifie à ses biens que l’on commence à souffrir.

Exercices pour identifier et calmer son égo

Exercice 1 : Dans une conversation (peu importe laquelle) essayez d’abolir pendant 5 minutes les mots comme : Je, mon, ma, mien, moi, etc. Vous verrez que ce n’est pas facile.

Exercice 2 : Dans une conversation lorsque vous voulez à tout prix défendre votre idée rendez-vous compte que c’est l’égo qui cherche à reprendre le dessus. Que vous ayez raison ou non cela ne changera rien à la planète.

Notre mental

Parfois il y a tellement de films tristes, d’horreurs ou de peurs dans notre esprit que nous ne savons plus lequel regarder. Des personnes se repassent les mêmes histoires un certain nombre de fois et espèrent qu’un jour le film sera différent. Ce qu’il se passera c’est simplement l’inverse. Cela renforcera tout ce qui est induit dans le « film » que vous rejouez, c’est donc dévastateur. Pourquoi ? Car cela va consolider et créer une fausse identité basée sur des pensées non optimales. Vous allez en plus de cela renforcer vos pensées souvent négatives et c’est le début d’un cercle infernal.

L’égo et le sexe

Sur la partie sexuelle, l’homme se pose des questions. Il veut savoir s’il va être à la hauteur dans le rapport, s’il va pouvoir apporter du plaisir, s’il va durer assez longtemps, etc.

La femme va se demander si elle est assez belle et féminine, si ses seins sont assez gros, si ses fesses sont assez fermes, si elle est désirable, si elle est assez bien épilée, si elle va atteindre l’orgasme, etc.

Pour désamorcer votre esprit, lorsque vous sentez la peur monter c’est de se dire « Si je n’avais pas peur, qu’est-ce que je ferais ? »

L’égo et l’amour

En amour parfois notre égo s’identifie à « son objet d’attachement », à cette nouvelle « possession » qui peut le valoriser. Cela peut être un bel homme / femme, avec de l’argent du pouvoir et un physique avantageux. En cas de rupture celui-ci ne peut tolérer de le perdre car en le perdant il perd de sa propre valeur. L’amour qui nourrit uniquement notre égo et le moi est très difficile à surmonter.

Méditation / Moment présent

La méditation c’est quand le cerveau se maîtrise lui-même. C’est un exercice ou le cerveau apprend à passer de l’activité mentale-égo à l’activité mentale-conscience. À force de pratiquer l’activité mentale-conscience celle-ci réapparaîtra très rapidement lorsque l’activité mentale-égo sera en fonctionnement.

Exercice : S’entraîner à regarder un visage sans le juger, sans le commenter, en pleine conscience. Focalisez toute votre attention sur celui-ci sans tirer le moindre commentaire. Dès qu’un commentaire survient prenez une grande inspiration. Apprenez à apprécier les choses sans les juger sans les commenter. Vous pouvez faire cela pour plein de choses dans la vie. Appréciez le bien-être qui vous habite à présent !

Vivre le moment présent est la clé. Vivre le moment présent met l’activité mentale-égo en position éteinte. C’est le passage du petit moi à la conscience. À ce moment on est dans le lâcher prise.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura permis de mieux identifier ce qu’est l’égo et comment il se manifeste. Désormais vous avez quelques clefs pour identifier lorsque celui-ci est présent et comment le faire taire et revenir dans le moment présent donc dans le lâcher prise.

Très bonne journée,

Aurélien.
Crédit image : Designed by Freepik

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*